Yoga éco-responsable : choisir un équipement vert

La popularité du yoga a explosé au cours des 10 dernières années. Le yoga est entré dans la mentalité dominante et fait désormais partie de la culture de la santé et du bien-être dans de nombreux pays développés. La prolifération des studios, des différents styles de yoga et de l'enseignement de haute qualité est fantastique pour la communauté du yoga (en ce qui concerne les problèmes, le dilemme du choix est bon à avoir !). Cependant, l'essor des asanas a également attiré l'attention. du marché. En plus du tapis de yoga principal, l'industrie du yoga produit des vêtements de yoga spécialisés, une variété d'accessoires, d'outils et d'équipements de yoga, sans parler des serviettes chaudes, des chaussettes adhérentes, des malas en perles, des sprays pour tapis et une variété de produits de style de vie et de beauté. produits tous sous la bannière Bendy. Encore une fois, cela en soi est fantastique pour la communauté du yoga. Ce qui n’est pas si fantastique, c’est le déluge de produits de yoga fabriqués avec des matériaux peu coûteux et nocifs pour l’environnement. Les préceptes du yoga promeuvent explicitement une approche éco-consciente et consciencieuse des questions de matière physique, et en tant que yogis, nous devons en être particulièrement conscients en ce qui concerne notre pratique. Développer une compréhension plus profonde de ces idées est fondamental pour approfondir notre pratique et maintenir l’alignement entre la philosophie yogique et nos actions.

PHILOSOPHIE YOGIQUE

La pratique des Asanas, ou pratique du yoga physique, n’est que l’une des huit branches du yoga. Les huit membres, comme les branches d'un arbre, sont des manifestations et des différenciations de la racine, mais sont tous reliés et sortent de ce centre commun. Par conséquent, lorsque des questions concernant l’impact environnemental des asanas se posent, nous pouvons trouver des réponses dans les préceptes des huit membres ainsi que dans les textes fondateurs dont notre pratique est dérivée.

Le principe de l’ahimsa, essentiellement celui de ne pas nuire, est un précepte de la première branche du yoga ; Yama ou « les auto-contraintes ». Évidemment, si nous savons que quelque chose est nocif, nous devons nous abstenir de prendre cette mesure. Cette idée recoupe le fait de nous éduquer, de prendre le temps et les efforts nécessaires pour connaître les impacts de nos décisions et pour mieux éclairer notre processus de prise de décision. Après avoir établi notre base philosophique, nous examinerons les spécificités concernant la fabrication des matériaux et des procédés à cette fin.
Les quelques passages suivants montrent clairement que nous avons la responsabilité d’être conscients de l’environnement et d’agir avec discipline.

« Ishavasyam idam sarvam » (Yajurveda-40/1) – traduit par « Cet univers tout entier doit être considéré comme un esprit ».

Ce passage suggère que la matière et l’esprit ne font qu’un. Ni l’un ni l’autre n’est plus important que l’autre, et l’un ne peut pas non plus ÊTRE séparé ou différent de l’autre. Si nous acceptions cette idée et traitions tout ce qui nous entoure comme saint (esprit), avec la vénération que les gens réservent généralement aux divinités, nous serions en contact et en connexion constants avec le divin. Ce qui conforte ce point est que le mot « Yoga » lui-même signifie union.

« Tain tyakten bhunjitha » – traduit par « Prenez ce dont vous avez besoin pour votre subsistance sans sentiment de droit ou de propriété. »

Ce passage fait la distinction entre la reconnaissance que nous avons des besoins et que ces besoins doivent être satisfaits, et l'idée que tout nous appartient simplement. Sans « droit ou propriété », cela suggère que nous devrions être reconnaissants pour ce que nous avons tout en sachant que cela ne nous appartient pas vraiment. On ne nous doit pas tout ce que nous désirons et nous ne possédons jamais vraiment quelque chose. Il nous appartient de l'utiliser pendant un certain temps, puis il est abandonné.

« Madhu vatāḥ ṛitāyate madhu kṣaranti sindhavaḥ mādvih naḥ santusṣadhi. madhu naktamutusāsu madhumatpārthiva rajah madhu kṣorastu suryah mādhirgābo bhavantu naḥ'' (Rigveda,1/90/6,7,8) — traduit : « L'environnement apporte le bonheur aux personnes menant parfaitement leur vie. Les rivières nous bénissent avec de l'eau sacrée et nous apportent la santé, la nuit, le matin, la végétation.”

Il existe de nombreux autres exemples que nous pourrions explorer, mais dans un effort pour garder cette entrée relativement succincte, explorons les détails et les moyens pratiques d'appliquer la philosophie yogique à notre pratique quotidienne.

CONSUMÉRISME ÉTHIQUE

Vos choix et habitudes d’achat ont un impact direct sur la réaction du marché. Il existe une variété de décisions de consommation que l'on peut prendre pour mieux adhérer à l'ahimsa et atténuer notre impact environnemental. Nous pouvons éviter les matériaux et processus de fabrication qui ne sont pas conformes à ce principe et soutenir les entreprises et les produits qui utilisent des alternatives plus respectueuses de l'environnement.

TAPIS DE YOGA

Les tapis de yoga sont l’équipement le plus couramment acheté avant de pratiquer le yoga. Un tapis de yoga offre un soutien, une surface antidérapante ainsi qu'un certain rembourrage, qui peuvent aider à protéger les genoux, les coudes, les chevilles et les poignets de la pression pendant votre pratique. Il est préférable d’investir dans un tapis de yoga durable et de haute qualité qui durera de nombreuses années.

Matériaux synthétiques

Les matériaux synthétiques constituent la grande majorité des tapis de yoga disponibles sur le marché. Le plus souvent, les tapis de yoga sont fabriqués avec un matériau appelé polychlorure de vinyle, abrégé en PVC. Environ 48,35 % des ventes mondiales sont constituées de tapis en PVC. Pour traduire cela en chiffres : environ 17 millions de tapis de yoga sont fabriqués chaque année en PVC. Le processus de fabrication du PVC est énergivore et produit un certain nombre de sous-produits nocifs, notamment des organochlorés et des dioxines. Comme le PVC est également assez difficile à recycler, le PVC ne figure pas sur notre liste de matériaux recommandés pour les tapis de yoga.

La mousse EVA est un matériau synthétique léger utilisé dans les tapis de yoga légers et décontractés. Il libère de nombreux composés organiques volatils et constitue un matériau non biodégradable. Encore une fois, les tapis en EVA ne figurent pas sur notre liste de matériaux recommandés.

Le polyuréthane est un autre matériau courant pour les tapis de yoga. Parmi les produits chimiques utilisés dans sa fabrication, plusieurs composés ont été associés à des irritations cutanées, à l’asthme et à d’autres problèmes respiratoires. L'un des composés ajoutés aux tapis en polyuréthane est un ignifuge qui s'est révélé à la fois bioaccumulable et toxique. Il existe également un lien entre ce matériau et une perturbation endocrinienne.

Bien qu’il ne s’agisse que de quelques matériaux synthétiques, une grande variété d’autres matériaux à base de produits chimiques et de plastique sont utilisés dans les tapis de yoga. Si vous envisagez d'acheter un tapis synthétique, renseignez-vous sur les matériaux utilisés dans le tapis, quels sont les risques pour la santé et s'il existe un moyen de recycler ou de réutiliser le matériau à la fin de son cycle de vie.

Matériaux naturels

Il existe un certain nombre de matériaux naturels qui trouvent leur place dans la fabrication commerciale de tapis de yoga. Ces tapis de yoga écologiques offrent un confort, des performances et une durabilité comparables à leurs homologues synthétiques, mais sont généralement proposés à un prix plus élevé. Les tapis en caoutchouc naturel sont un excellent choix pour un tapis plus respectueux de l'environnement. Comme ils sont fabriqués à partir d’un matériau naturel, ils seront biodégradés, ce qui signifie qu’à terme, le tapis retournera ses éléments constitutifs dans le cycle biologique. Si vous envisagez un tapis en caoutchouc naturel, renseignez-vous auprès du fabricant d'où il s'approvisionne en caoutchouc. Malheureusement, les cultures commerciales de caoutchouc ont été plantées au détriment de l’habitat naturel dans plusieurs pays qui produisent du caoutchouc comme produit de base. Un autre matériau naturel qui commence à se retrouver dans les tapis de yoga est le liège. Le liège est une surface de pratique très confortable qui est également biodégradable et peut être cultivée et récoltée de manière durable. Nous avons compilé une liste de certains de nos tapis de yoga préférés qui offrent les meilleures performances, durabilité et confort tout en maintenant un faible impact environnemental. Lisez notre revue des meilleurs tapis de yoga ici.

VÊTEMENTS

Le choix le plus important que vous puissiez faire lorsque vous choisissez des vêtements pour vous entraîner est d’utiliser ce que vous avez. Même si la fashionista en nous apprécie de porter une tenue d'entraînement différente chaque jour, porter et laver quelques vêtements est en fin de compte un meilleur choix pour l'environnement. En limitant le nombre de vêtements d'entraînement, vous constaterez que vous êtes beaucoup plus consciencieux dans le lavage et l'entretien de vos vêtements et que vous aurez plus à dépenser pour moins d'articles et de meilleure qualité. Pourquoi est-ce important?

  • Plus de 97 % des fibres utilisées dans les vêtements sont des matériaux vierges non recyclés dont la production coûte énormément d’eau, de terre, de ressources et d’énergie.
  • Les émissions totales de gaz à effet de serre liées à la production textile s'élèvent à 1,2 milliard de tonnes par an, soit plus que celles de l'ensemble des vols internationaux et du transport maritime réunis.

Lorsque cela est possible, remettez à neuf vos vêtements. Il est peut-être plus pratique d'acheter de nouveaux articles, mais remplacer simplement l'élastique de ce short ou réparer la bretelle de votre haut sont les choix les plus respectueux de l'environnement. Trouvez un tailleur qui peut vous aider à revitaliser ces vieux vêtements ou franchissez le pas et faites-le vous-même ! (YouTube est une formidable ressource d'apprentissage pour les bricoleurs.) Si votre garde-robe a besoin d'être mise à jour parce que vous avez changé de taille, recherchez un échange de vêtements local. C'est une opportunité fantastique de trouver un logement confortable et de faire connaissance avec d'autres personnes soucieuses de l'environnement dans votre coin de pays.

Fibres synthétiques

Les matériaux synthétiques à base de plastique sont omniprésents dans les vêtements de yoga. Bien que le matériau de base dérivé des combustibles fossiles soit loin d'être idéal pour le consommateur soucieux de l'environnement, les matériaux synthétiques sont généralement assez durables et, avec des soins appropriés, devraient durer longtemps. Si vous décidez d'acheter un article en fibre synthétique, recherchez du nylon ou du polyester recyclé. Ces textiles sont fabriqués à partir de plastiques déjà présents dans la biosphère et empêchent le plastique de pénétrer dans nos décharges et nos océans. Si vous achetez des articles synthétiques vierges, engagez-vous à prendre correctement soin du vêtement afin de maximiser son cycle de vie et de garantir que le matériau est éliminé de manière responsable ou recyclé à la fin de son utilisation. L’équivalent de plus de 3 000 milliards de bouteilles en plastique sont nécessaires chaque année pour produire des vêtements à base de plastique comme le nylon et le polyester.

Fibres naturelles

Bien que la part du lion des vêtements de yoga soit fabriquée à partir de matériaux synthétiques à base de plastique, il existe des options de vêtements en fibres naturelles. Les avantages des fibres naturelles sont qu’elles sont biodégradables et ne sont pas un sous-produit de l’industrie des combustibles fossiles. Cependant, les fibres naturelles nécessitent l’utilisation de terres et d’eau, et pour les cultures conventionnelles, l’application de pesticides et d’autres produits chimiques. Recherchez des vêtements à base de plantes cultivées biologiquement lorsque cela est possible. En plus du coton et du lin (lin), la fibre de chanvre est particulièrement attrayante car les besoins en terres et en eau du chanvre sont environ 50 % inférieurs à ceux de la fibre de coton. D'autres options sont les fibres fabriquées à partir de sous-produits d'autres cultures commerciales. Par exemple, le « sylk » du bananier est dérivé des tiges fibreuses du bananier. Une considération supplémentaire est la couleur ou la teinture de vos vêtements. Tandis que les couleurs excitantes, vibrantes et exotiques utilisent généralement des colorants chimiques synthétiques.

VIVRE DANS LE MONDE, MAIS PAS DE Lui

Les principes qui nous guident affecteront chaque décision que nous prenons et chaque action que nous entreprenons. Même si nous pouvons faire de notre mieux pour minimiser notre empreinte écologique, il est indéniable que nous avons un impact sur le monde qui nous entoure. En prenant des décisions conscientes là où nous le pouvons et en reconnaissant le fait que nous votons chaque fois que nous dépensons un dollar, nous pouvons encourager les entreprises respectueuses de l’environnement.

Leave a Comment